Cet été, partez à la découverte de la culture nomade kirghize avec EcoNomad

L’écotourisme, ce n’est pas seulement le respect de la nature que l’on parcourt. C’est aussi l’envie de se familiariser avec la culture d’un pays, de s’imprégner de  ses coutumes et de nouer des liens avec sa population ; de vivre comme un local, en somme. Cet été, nous vous proposons un avant-goût de la vie nomade. Partons ensemble à la découverte de leurs traditions les plus emblématiques au fil de cette série d’articles. Découvrez avec nous de nouvelles coutumes, qui, espérons-le,  vous donneront l’envie de vivre des moments privilégiés aux côtés des chaleureux nomades du Kirghizistan.

« Mais, au fait, les nomades, ils vivent comment ? »

Pendant le trajet nous menant de l’aéroport à notre première destination, la curiosité et l’excitation de nos clients éco touristes les poussent à nous poser beaucoup de questions. Rapidement, nous leur faisons donc un exposé sur l’histoire du pays et leur présentons les coutumes nomades. Nous leur expliquons que le nomadisme ne correspond pas tout à fait à l’image que l’on s’en fait en Europe. Les nomades ne laissent rien au hasard pour trouver de l’eau et de la nourriture en abondance pour leurs animaux ; les itinéraires sont minutieusement étudiés et ont été éprouvés au fil des âges. On sait exactement combien de temps on va rester dans un jailoo (pâturage), et quand on va le quitter pour en rejoindre un autre et laisser la flore du premier se régénérer. Mais, veillons à ne pas tout dévoiler ; il faut préserver une certaine spontanéité pour le moment de la rencontre. Cependant, dans ce dossier, nous vous ferons découvrir quelques coutumes intéressantes et emblématiques de la vie des nomades kirghizes.

« Pourquoi le nomadisme connaît-il un tel regain d’intérêt actuellement ? »

Ce mode de vie est ancestral. Les peuples d’Asie Centrale se sont adaptés à leur environnement pendant des millénaires et ont été sédentarisés plus ou moins  contre leur gré il n’y a pas si longtemps. Leurs croyances et leurs coutumes ont été ignorées du jour au lendemain, comme si elles n’avaient jamais existé. L’Histoire nous a montré qu’il était impossible d’oublier des millénaires de coutumes et de traditions, surtout quand elles ont fait leurs preuves sur de si longues périodes. Les nomades sont fiers de leur Nature et ont pour philosophie de vivre en harmonie avec elle. On a tenté de leur imposer un mode de vie allant à l’encontre de ces principes, mais, aujourd’hui, ils sont à nouveaux libres de vivre comme ils l’entendent. Beaucoup reviennent donc au mode de vie de leurs ancêtres, car ils le jugent plus adapté à leur environnement.

« Quelle est la meilleure période pour visiter les nomades du Kirghizistan ? »

Les nomades essaient de passer le moins de temps possible dans leurs fermes ; ils préfèrent l’air de la montagne et les grands espaces. C’est pourquoi il est généralement possible de leur rendre visite d’avril à octobre, tout en ne souffrant pas de la rigueur des hivers kirghizes. Cependant, pour profiter d’un climat doux et ensoleillé, le meilleur moment pour visiter le Kirghizistan des nomades reste la fin  du printemps et le début de l’été, de début mai à fin juin. La haute saison bat  ensuite son plein, et les touristes commencent à affluer, ce qui peut édulcorer quelque peu l’authenticité des rencontres.

Les thèmes qui vous seront présentés:

Nous allons aborder les quatre thèmes qui reviennent le plus souvent dans nos discussions avec nos clients. Voici le sommaire de notre dossier:

1. La Chasse à l ’Aigle

Découvrez une pratique ancestrale extraordinaire, ou comment un homme et un oiseau de proie nouent une relation privilégiée.

2. Vivre sous une Yourte et sa Construction

Nous vous décrirons le quotidien des nomades et leur relation avec la yourte. En bonus, vous aurez droit à un petit cours de construction de yourte !

3. Tradition Culinaire : le Beshbarmak (les 5 doigts)

Traduit littéralement, Beshbarmak signifie « Cinq Doigts » ; apprenez à cuisiner ce mets traditionnel et incontournable des nomades d’Asie Centrale.

4. L’Hospitalité Nomade

Eux-mêmes voyageurs, il est naturel pour un nomade de recevoir des invités de passage sous sa yourte. En découle un sens de l’accueil poussé, bien différent de ce que l’on connaît en Europe.

En savoir plus sur le nomadisme au Kirghizistan

Pour approfondir, nous vous proposons les lectures suivantes, qui vous permettront de mieux saisir l’importance de la culture nomade au Kirghizistan et les raisons pour lesquelles ce mode de vie revient au goût du jour :

Stépanoff, Ferret, Lacaze et Thorez (2013). Nomadismes d’Asie centrale et septentrionale. Paris : Armand Colin.

Petric, B. (2013). On a mangé nos moutons. Paris : Belin.

Cette lecture vous a donné envie de partir à la découverte de l’Asie Centrale ?

N’hésitez pas à contacter l’équipe d’EcoNomad qui se fera un plaisir de vous organiser un voyage et de vous guider au Kirghizistan ! Nous répondons également volontiers à vos questions sur notre page Facebook.